Actualités des Transports pour la semaine du 20 au 26 avril 2015

bus-CDGArrivée en France …by francediplomatie -Bruno Chapiron / MAEDI (CC BY-NC-SA)

A1: Voie réservée aux bus et aux taxis — EasyBus reliera Paris à l’aéroport CDG pour 2€ — L’embarras du choix pour rejoindre l’aéroport Roissy CDG — La SNCF mise sur la simplification. — La position du Cese concernant la mobilité intelligente

  • A1: Voie réservée aux bus et aux taxis

L’autoroute A1 reliant l’aéroport de Roissy-CDG à Paris sera réservée aux bus et aux taxis à partir du mercredi 29 avril (1). Le dispositif, qui concernera un segment de 5 kilomètres dans le sens Roissy-Paris, sera activé de 06h30 à 10h00 et permettra aux véhicules concernés de gagner 8 minutes. Il sera réservé aux taxis, aux bus de la RATP, aux services de transport de personnes à mobilité réduite du réseau PAM et aux lignes d’autocars conventionnées par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), mais les véhicules particuliers utilisés en covoiturage et les autocars de tourisme ne seront pas autorisés.

(1) AFP, Roissy-Paris : la voie réservée aux bus et aux taxis en service mercredi, lesechos.fr, 25/04/2015
  • EasyBus reliera Paris à l’aéroport CDG pour 2€

A partir du 15 mai, easyBus proposera 40 trajets quotidiens entre Paris et l’aéroport Paris-Charles de Gaulle pour un prix de base à 2€ (1). Le service sera assuré par des minibus d’une capacité de 16 places, qui partiront de la place André-Malraux, à côté du Palais Royal et du Louvre, pour un trajet de 45 à 60 minutes. Le tarif oscillera entre 2 et 10 euros en fonction de la date de réservation. A la différence d’Air France ou RoissyBus qui sont agréés par le(STIF), l’entreprise sera assimilable à une entreprise de VTC (2), ce qui lui permet de fixer ses prix comme elle l’entend. Cependant, ce statut ne leur permettra pas de bénéficier d’un emplacement dédié pour embarquer et débarquer les passagers. Ces prix cassés inquiètent la Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI) qui s’estime visée au même titre que les services d’autocar existants.

(1) AFP, Navette à 2 euros entre Paris et Roissy : la maison-mère d’easyJet confirme, liberation.fr, 21/04/2015 — (2) Jade Grandin de l’Eprevier, Après l’avion, easyJet défie Air France avec ses cars pour Roissy, lefigaro.fr, 21/04/2015
  • L’embarras du choix pour rejoindre l’aéroport Roissy CDG

Les voyageurs ont de plus en plus d’options alternatives à la voiture personnelle pour se rendre à l’aéroport CDG (1). Jusqu’à il y a encore peu de temps, l’usager pouvait utiliser (2) les cars Air France, le RoissyBus, le RER B, les lignes 350 et 351, la ligne 19 (départ Torcy) ou les taxis. Depuis quelques années, de nouvelles solutions apparaissent. Les voyageurs peuvent désormais faire appel à un VTC ou au Suppershuttle (VTC partagé du groupe Transdev), ils pourront utiliser dès mercredi l’easyBus et pourront dans quelques années utiliser le CDG Express (3).

(1) Lionel Steinmann, Bus, taxis, VTC, RER… le match pour la desserte de Roissy-CDG bat son plein, lesechos.fr, 23/04/2015 — (2) Jade Grandin de l’Eprevier, Après l’avion, easyJet défie Air France avec ses cars pour Roissy, lefigaro.fr, 21/04/2015 — (3) Matthieu Ducher, Le CDG Express: Paris à 20 minutes de l’aéroport Roissy CDG, transportshaker-solucom.fr, 24/04/2015
  • La SNCF mise sur la simplification.

La SNCF souhaite doubler la part de marché de la mobilité partagée d’ici 2030. Pour cela, elle lancera prochainement l’IDPass, une «puce» présente sur une carte Voyageur couplée à une application mobile, dont le but est d’être une “télécommande de la mobilité” (1). Dans ce même esprit, elle a annoncé qu’elle était en train de tester à Rennes un «pack mobilité» qui permet aux étudiants d’utiliser le bus, le vélo, le TER… pour 29,90 euros par mois.
Par ailleurs, la SNCF va faire évoluer et développer son site Voyages-sncf.com (2) pour qu’il devienne le passage obligé des touristes du monde entier. Elle va donc travailler à la mise en place une nouvelle expérience client sur son site marchand et à la promotion de la destination France.

(1) Valérie Collet, Train, métro, vélo, co-voiturage : la SNCF lance son pass «tout en un», lefigaro.fr, 17/04/2015 — (2) Florence Guernalec, Voyages-sncf.com, l’organisateur de voyages qui veut devenir incontournable, mobilicites.com, 22/04/2015
  • La position du Cese concernant la mobilité intelligente 

Dans un avis adopté à la quasi-unanimité le 14 avril, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) estime que la technologie numérique est sur le point de bouleverser les transports et la mobilité quotidienne. (1) Par conséquent, il invite les acteurs du secteur, dont les collectivités et leurs délégataires, à mieux se préparer et anticiper les évolutions à venir, en plaçant le numérique au cœur de leur stratégie. Auteur de la nouvelle application multimodale de Lille, Keolis semble déjà avoir pris cette route et semble même vouloir accélérer les choses (2). Le groupe a décidé de créer une nouvelle entité, représentant plus de 600 personnes et 60 millions de chiffre d’affaires. Ce pôle « solutions et services » va investir 30 millions d’euros en trois ans sur les solutions numériques.

(1) Morgan Boëdec, Mobilité intelligente : le Cese conseille aux élus de ne pas rater le coche, localtis.info, 16/04/2015 — (2) Antoine Boudet, Keolis met les trajets en transport public sur smartphone, lesechos.fr, 22/04/2015

————————

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *