Mobility Plan 2035, le nouveau défi de Los Angeles

LosAngeles-traffic Los Angeles Traffic – The Newhall Pass by Jeff Turner  (CC BY)

Los Angeles vient d’approuver un nouveau plan de mobilité. En affichant clairement sortir du tout voiture, celui-ci change complètement d’orientation par rapport au précédent. Si cette nouvelle politique de déplacement semble être la voie à suivre, celle-ci sera certainement semée d’embûches.  

  • Los Angeles souhaite devenir une ville multimodale.

La ville de Los Angeles vient d’approuver un nouveau plan de mobilité (1) pour les vingt prochaines années. Ce plan vient remplacer celui de 1999 (2) dont le but était de réduire la congestion et de fluidifier la circulation. Avec Mobility Plan 2035, la ville change complètement d’orientation. Elle souhaite sortir de sa vision du tout voiture pour devenir une ville multimodale en se fixant les objectifs suivants :

  • établir un nouveau standard pour l’aménagement des rues afin d’offrir des modes alternatifs plus sûrs et plus efficaces
  • Utiliser des données pour faciliter les décisions dans le domaine des transports allant dans le sens de la sécurité, de la santé et de l’équité sociale ; trois critères jugés prioritaires.
  • Coordonner l’urbanisme et les transports
  • Réduire l’émission des gaz à effet de serre à travers la promotion d’un système de transport plus écologique
  • Rendre à la rue son rôle d’espace public

Ce plan repose sur l’idée que les Angelenos seront plus propices à marcher ou utiliser leur vélo s’ils se sentent en sécurité. Cet aspect représente un volet important du plan de mobilité qui inclut la Vision Zéro (3), un principe suédois (4) qui trouve actuellement un écho important aux Etats-Unis (5).

Pour travailler sur ce principe, ainsi que sur celui de l’efficacité des transports, la ville de Los Angeles planifie de construire 483 km de pistes cyclables (6), 188 km de voies bus et 193 km de voies réservées aux bus en heure de pointe.

Par ailleurs, grâce à son nouveau plan de mobilité, Los Angeles est enfin en accord avec la politique de l’État de Californie qui s’est engagé depuis une dizaine d’années dans des politiques en faveur de l’environnement (réduction de l’émission des gaz à effet de serre) et d’amélioration de la sécurité des déplacements (Complete Streets).

  • Un accueil plus que mitigé

Les urbanistes et professionnels des transports trouveront certainement que ce plan de mobilité s’engage dans la bonne direction parce qu’il est en accord avec les problématiques actuelles. Cependant, dans cette ville connue mondialement pour ses embouteillages, cette nouvelle ne fait pas l’unanimité (7). En effet, la création de voies dédiées aux vélos ou aux bus ne pourra se faire que grâce à la suppression de voies actuellement réservées à la voiture. Cette révision du partage de l’espace inquiète. Les opposants au projet y voient une augmentation des embouteillages. Fix The City, dénonce l’objectif de Mobility Plan 2035 qui n’est pas de réduire la congestion alors que le mot “mobilité” signifie l’inverse “d’embouteillages”. Ils dénoncent également le report modal forcé sans la prise en compte de l’existence d’alternatives et de leur accessibilité tant géographique que financière. Ils estiment qu’un des objectifs est de dégrader les conditions de circulation pour forcer les automobilistes à utiliser d’autres modes de transport.

  • Des partisans qui voient sur le long terme

À l’inverse, les partisans de ce plan de mobilité, tout en ne niant pas l’impact sur la circulation à court terme, estiment que sur le long terme cette solution est la plus viable. La Ville estime qu’avec la mise en place du plan de mobilité, 35 millions de miles seront parcourus par jour à Los Angeles en 2035 alors que sans ce plan le nombre de miles parcouru par jour s’élèvera à 38 millions (6). Par ailleurs, la ville considère que la politique transport appliquée jusqu’à présent n’est plus possible, car la construction de nouvelles voies ou autoroutes est devenue trop coûteuse et l’espace rare.

La ville estime que sur le long terme les avantages seront plus importants que les inconvénients, mais cela impose bien sûr de pouvoir mettre en place suffisamment d’actions. Le plan de mobilité devrait augmenter de 38% le taux de la marche à pied, de 56% l’usage des transports en commun et de 170% les déplacements à vélo (6). Pour atteindre ces objectifs, la ville est-elle prête à faire face aux opposants qui vont croître à mesure que les projets se lanceront ?

  • Un défi à relever

Pas besoin de réfléchir longuement à la question pour comprendre la réaction des opposants au projet. Comment accepter que votre trajet déjà long à cause des embouteillages se dégrade de manière significative les prochaines années ? Pourquoi devriez-vous changer de mode de transport alors que votre voiture vous convient parfaitement ! Ces prochaines années, de grands enjeux attendent Los Angeles : offrir des transports alternatifs à la voiture fiables et efficaces, convaincre les automobilistes actuels de l’intérêt des autres modes de déplacement, faire évoluer les perceptions des différents modes de transports, …

Compte tenu des spécificités de Los Angeles, cette transition sera certainement plus douloureuse que cela n’a pu l’être dans d’autres villes. Pourtant, sur le long terme, continuer dans la direction du tout voiture ne semble pas être la solution. Les conditions de circulation empireront sans améliorer les conditions de déplacements des autres modes de transport.

En 2035, le visage de Los Angeles aura-t-il changé ?

(1) Sarah Goddyear, L.A.’s New Mobility Plan Envisions a Different Kind of City, citylab.com, 14/08/2015 — (2) An L.A. transit plan with vision, latimes.com, 11/08/2015 — (3) Joe Linton, L.A. City Council Approves New Mobility Plan, Including Vision Zero, la.streetsblog.org, 11/08/2015 — (4) Fiche : Circulation routière sûre – une vision zéro en marche, nosdeplacements.com, 21/11/2015 — (5) Carolyn Szczepanski, Map of Vision Zero Cities, visionzeronetwork.org, 27/07/2015 — (6) David Zahniser, L.A. maps out sweeping transportation overhaul, latimes.com, 09/08/2015 — (7) Why Fix The City Opposes MP2035 – The “ImMobility” Plan, fixthecity.org, 12/08/2015

————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *