Actualités des Transports pour la semaine du 22 au 28 juin 2015

uberx

Une revue de presse spéciale taxis vs Uber: grêve des taxis — “Ubérisation” du travail — “UberPop doit être dissous et déclaré illégal” — Libéralisation des taxis  

  • 25 juin – grêve des taxis

Les taxis avaient prévenu, sans réponse rapide du gouvernement ils manifesteraient. Avec une ambiance tendue depuis plusieurs jours, la situation a naturellement assez vite dégénérée (1). Le décodeur (2) revient sur le motif de ces tensions, mais comme l’explique Guillaume Lejeune (3), le niveau de tension actuel s’explique par une vraie crainte de la disparition du métier de chauffeur de taxi et par là le “fragile projet de carrière et de vie des chauffeurs de taxi.”

(1) Pierre Lelièvre (Avec AFP), Hollande demande la dissolution d’UberPop, liberation.fr, 25/06/2015 — (2) Saluel Laurent, Pourquoi les taxis manifestent-ils?, lemonde.fr, 26/06/2015 — (3) Robin Prudent, Taxis : « Il y a une vraie crainte de la disparition du métier », rue89.nouvelobs.com, 26/06/2015
  • “Ubérisation” du travail

Voici l’apparition d’un nouveau terme “se faire ubériser” qui signifie “se réveiller soudainement en découvrant que son activité historique a disparu“. En effet, à la différence de Facebook ou Twitter, Uber ne créé pas un nouvel usage mais vient se substituer à un marché existant. Dans une interview avec Philippe Moati, professeur d’économie, Francetv info revient sur ce terme (2), le contexte dans lequel il s’insère et sur les conséquences inattendues de l’économie collaborative.

(1) Mathieu Deslandes, Dites désormais : « Va te faire uberiser », rue89.nouvelobs.com, 18/12/2014 — (2) Ariane Nicolas, “L’ubérisation” de l’économie est-elle une malédiction ?, francetvinfo.fr, 28/06/2015
  •  “UberPop doit être dissous et déclaré illégal”

UberPop doit être dissous et déclaré illégal, et la saisie des véhicules devra être prononcée et effectuée“, a annoncé François Hollande (1) dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin tout en dénonçant les violences jugées “inacceptables”.  Le préfet de Paris a pris un arrêté interdisant l’activité d’UberPop (2) et Bernard Cazeneuve a déclaré “UberPop est un service illégal, il doit fermé”. Cependant, Thibaud Simphal a déclaré que le ministre de l’Intérieur n’a pas le pouvoir d’interdire une application, que seul le juge peut le faire. Par ailleurs, la société Uber conteste la constitutionnalité (3) de l’article 3124-13 de la loi Thévenaud interdisant le transport e passagers à titre onéreux sans être une entreprise de transport, taxi ou VTC.

(1) Grève des taxis : pour François Hollande, “UberPop doit être dissous et déclaré illégal”, francetvinfo.fr, 26/06/2015 — (2) Florence Guernalec, UberPOP : sous la pression des taxis, l’exécutif hausse le ton, mobilicites.com, 26/06/2015 — (3) Uber espère faire reconnaître UberPOP comme “un nouveau modèle de mobilité”, mobilicites.com, 24/06/2015
  • Libéralisation des taxis

En Irlande, le gouvernement a dérégulé le secteur (1) en supprimant le numerus clausus des licenses de taxis. Afin de rendre cela possible, le gouvernement a remboursé le prix de la licence aux propriétaires. De point de vue français, cela ne semble pas être faisable car le nombre de taxis est bien trop nombreux. Toutefois, voici une question qui n’est pas nouvelle et qui revient d’ailleurs régulièrement, comme on peut le lire dans cet article de 2013 (2). Il aborde notamment la proposition de 2007 faite par Jacques Attali dans son rapport 300 décisions pour changer la France.

(1) Raphaëlle André, Peut-on libéraliser les taxis en France comme en Irlande?, lefigaro.fr, 27/06/2015 — (2) Taxis : l’impossible libéralisation du secteur, lepoint.fr, 17/09/2013

————————

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *